L’éducation relationnelle, affective et sexuelle

Un travail en équipe, collaboratif, où chacun a sa place

J’ai la chance de travailler au sein d’une équipe, avec des éducateur⋅rice⋅s et des conseiller⋅ère⋅s conjugales. Ce travail collaboratif et collectif, régulier et formateur, est fondamental pour continuer à répondre au mieux aux besoins du terrain.

Le partage des savoirs et des expériences, la formation régulière de chacun⋅e sur différents sujets, la création d’outils pédagogiques, sont pour nous essentiels.

Nous intervenons tout au long de l’année scolaire à la demande des établissements, du primaire au monde étudiant pour permettre aux jeunes de réfléchir sur leur vie relationnelle, affective et sexuelle.

Il ne s’agit pas de se substituer au rôle des parents puisque ce sont les premiers éducateurs de leurs enfants en la matière. Il s’agit de leur proposer un temps d’échange privilégié entre eux et avec un adulte spécialement formé sur ce sujet délicat.

Femmes tenir par la main

Thèmes et enjeux

Les thèmes sont variés : adolescence, puberté, amitié, sentiment amoureux, émotions, respect du corps, estime de soi, harcèlement, réseaux sociaux, sexualité, IST, contraception, orientation sexuelle, addictions…

Les jeunes ont aujourd’hui à se situer parmi un ensemble de messages, d’attitudes et de modèles médiatiques et sociaux liés à la sexualité souvent contradictoires, déconcertants, et parfois mêmes violents. 

 

C’est pour répondre aux nombreuses questions et problématiques qui en découlent en terme d’image de soi, de rapport à l’autre, de respect mutuel entre filles et garçons qu’une réflexion est indispensable.

Aujourd’hui les enjeux de l’éducation affective et sexuelle sont très larges : il y a une nécessité de les informer,  de prévenir , mais surtout, entre les deux, de les faire réfléchir.

 

L’objectif final étant de leur permettre de pouvoir faire des choix, dans leur vie affective et sexuelle, qui les rendent heureux et capables de s’engager de façon responsable et respectueuse dans la société de demain.

 

Les jeunes ont besoin de trouver du sens.

 
Informer

C’est leur apporter des connaissances scientifiques, psycho émotionnelles et juridiques.

Prévenir

C’est leur apprendre à se protéger et à protéger l’autre. La prévention s’appuie sur la consolidation de la connaissance de soi et l’estime de soi, et une sensibilisation aux notions de consentement, de respect et de responsabilité.

Faire réfléchir

C’est leur permettre de prendre du recul et de développer un esprit d’analyse par rapport aux messages médiatiques et aux facteurs socio-environnementaux.

Une demande de l'Éducation Nationale

Ce temps d’éducation à l’affectivité et à la sexualité est une volonté et une demande de l’Education Nationale qui faisait déjà l’objet d’une circulaire officielle depuis 2003 et qui a été réactualisée en septembre 2018.

Ces temps devraient faire l’objet de 3 séances annuelles par niveau….

Or, selon le document officiel définissant la stratégie nationale de santé sexuelle, 25% des écoles déclarent n’avoir mis en place aucune action d’éducation à la sexualité, malgré l’obligation légale montrant que l’éducation à la sexualité est encore insuffisamment déployée selon le baromètre réalisé par le Haut Conseil à l’Egalité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les enjeux et objectifs de l’éducation à la sexualité définis par l’Education Nationale :  https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Action_sanitaire_et_sociale/52/6/education_sexualite_intervention_114526.pdf

6-bleu-b.png

« Ce n’est pas un contenu que j’ai à transmettre, je m’en garderais, chaque âme est dans une telle richesse. Mais il faut que cette richesse soit réveillée. La transmission, c’est cette attention portée à un autre qui fait qu’en lui surgit le meilleur de lui-même. » Christiane Singer

Notre pédagogie :

Rejoindre les jeunes au plus près de ce qu’ils vivent

  • Avant l’intervention :

- Rencontre avec l’équipe éducative

- Recueil des questions et des réflexions des jeunes de façon anonyme

  • Pendant l’intervention :

- Contrat de confiance

- Utilisation de divers outils pédagogiques :

. Brainstorming, carte mentale, quizz

. Vidéos (clips, pubs, séries, extraits de films, expériences de vie... )

. Jeux de rôle, saynètes,

. Abaque, groupe-débat 

. Diaporama

. Photo expression

. Blason…

- A la fin de la séance, questionnaire-bilan personnel et anonyme.

  • Après l’intervention :

- Synthèse générale envoyée au chef d’établissement

- Rencontre-bilan avec l’équipe éducative

Selon les niveaux et les thèmes abordés,

les séances sont réalisées en groupe mixte ou non-mixte.

Les jeunes témoignent:

« On a pu m’écouter sans me juger. » Océane, 5e

« Ça fait du bien de s’exprimer librement et dans la confiance. » Victor, 1ère 

« On a pu parler de choses intimes dont je n’ai pas l’occasion de parler avec d’autres personnes. » Maëva, 4e

« Cette séance m’a ouvert les yeux. » Kévin, 3e

« Je retiens que si je n’ai pas envie de quelque chose, je dois le dire, m’exprimer sur ce que je ressens. » Yasmine, 3e

« J'ai compris qu’il faut réfléchir avant de pratiquer. » Léo, 2nde

« Merci de faire ce métier, les jeunes ont besoin de vous ! »  Justine, 1ère

Nos tarifs

Intervention en Education Affective et Sexuelle

50 €/heure/groupe   

Conférence pour les lycéens ou les parents

300 € 

Parcours d'ateliers (internats)

Prix sur devis (Connaissance de soi et estime de soi, gestion des conflits, ton corps-ton image, les relations intra-familiales...)

Point écoute

40 €/heure