Rechercher
  • Amélie Laurent

Oser Dire ... Notre Responsabilité d'Adultes.

« Pourquoi, si c’est si beau, les parents ils nous disent pas la vérité et ils nous racontent des histoires ? »


Cette interrogation, prononcée par un élève au regard étonné, clôt ma séance en CM2…


Dans les yeux de cet enfant se reflètent une immense soif de savoir, un besoin de mots, un appel à l'authenticité.


Le thème initial, c’était : « la puberté ».


Je suis arrivée, en premier lieu, devant un groupe de 19 filles ( les groupes sont non mixtes en CM2)

J’étais à peine entrée qu’elles m’ont assailli de réflexions : « Ha ! Vous venez nous parler de sexe ! »

C’était dit dans un soulagement mêlé d’excitation. Enfin, les choses allaient pouvoir être posées…


Je n’ai même pas eu le temps de me présenter, de présenter la séance, de poser le cadre, que les doigts sont levés et les bouches se sont exclamées : « moi j’ai entendu aux infos qu’il y a des hommes qui forcent les femmes » « ouais, mais y en a elles font ça pour de l’argent ! » « ça c’est de la prostitution ! »,« Et y a aussi les plans cul ! » « ça y a pas besoin d’argent » …

Mais d’où tirent-elles toutes ces infos ? « Ben, dans les séries et dans les films… »

Mais aussi de la vie réelle : « Moi le copain de ma cousine il a mis des photos d’elle toute nue sur les réseaux sociaux, ça s'appelle des nudes... »


Je sens chez ces jeunes-toutes jeunes filles- beaucoup d’interrogations. Elles me livrent leur représentation de la sexualité.

Une vision qui se façonne, au fil de ce qu’elles voient, de ce qu’elles entendent, et de ce qu’elles en comprennent …

Doucement, je calme le jeu, pose le cadre, reprends doucement, délicatement, les sujets posés…

Mettre des mots pour celles qui n’en sont pas là et qui s’interrogent, et surtout, reprendre le début du fil…


« Aujourd’hui je viens vous parler d’une histoire complètement dingue, incroyable, magique, pleine de vie… Je viens vous parler du corps ( vous savez, cet outil merveilleux !!)… de votre corps… qui va peu à peu se transformer, pour pouvoir, un jour, selon le souhait de chacun.e, répondre à une mission de vie … C’est la grande aventure du mystère de la vie qui se prépare… »


Détricoter la vision négative et anxiogène de la sexualité, c’est leur permettre de changer de regard en s’appuyant sur leur capacité d’émerveillement, qui est tout juste enfouie et ne demande qu’à être éveillée…


C’est leur proposer une vision positive, bienveillante, respectueuse du corps, de son fonctionnement, de ses multiples secrets et de son potentiel inédit…


Quand, dans les bilans anonymes complétés en fin de séance, je lis : « il faut respecter son corps et s’assumer, tout est normal, c’est bien d’être une fille » …


Quand, sur le point de sortir de la classe, un garçon se retourne, me regarde et, le sourire aux lèvres, me confie les yeux brillants : « merci pour tout ce que vous m’avez dit, ça m’a appris la vie ! »


Quand, discrètement, un enfant s’approche de moi et me dit : « maintenant, j’ai envie de demander à mes parents comment ils m’ont créé… »


Alors, je me dis que oui, je fais le plus beau métier du monde…


Et qu'on devrait être toujours plus nombreux, à oser dire ...


49 vues0 commentaire